Le LAMA entretient quatre séminaires réguliers, qui se tiennent normalement dans la salle TLR, premier étage du bâtiment Le Chablais, sur le site du Bourget du Lac. D’une part, trois séminaires hebdomadaires existent :

D’autre part, le séminaire du laboratoire a lieu environ tous les trois mois. Il reçoit une personnalité extérieure de renom, sur des sujets pouvant intéresser des membres de plusieurs équipes, ou bien un nouveau membre du laboratoire.

Le séminaire des doctorants a lieu tous les deux mois environ et accueille un jeune chercheur (doctorant, post-doc ou ATER), du Lama ou de la région, pour une présentation d'une heure accessible à tous.

Le séminaire CMI a lieu tous les mois environ et accueille un chercheur qui vient présenter sa recherche aux étudiants suivants le Cursus Master Ingénieur (CMI).

Enfin, le programme des séminaires des laboratoires de la fédération de recherche en Mathématiques (FRMRAA) peuvent être consultés sur les liens suivants :

Prochains séminaires du LAMA :

LAMAJeudi 16 mars 2017 à 14h Patrick Gérard (Univ. Paris-Sud, LMO),
à venir

EDPs²Vendredi 03 mars 2017 à 14h Franck Sueur (Institut Mathématique de Bordeaux -- Univ Bordeaux),
Contrôle du mouvement d’un solide immergé dans un fluide potentiel bidimensionnel par le bord extérieur

Résumé : (Masquer les résumés)
Dans cet exposé, je présenterai un résultat obtenu avec Olivier Glass et Jozsef Kolumban sur le mouvement d’un solide immergé dans une cavité bornée remplie d’un fluide potentiel. Dans ce travail nous montrons qu’en contrôlant une partie du bord extérieur (laissant rentrer et sortir du fluide dans la cavité) il est possible d’amener le solide d’une position initiale donnée à n’importe quelle autre position finale prescrite (dans la même composante connexe des configurations possibles) et ceci en prescrivant aussi des vitesses initiales et finales quelconques et en n’importe quel temps strictement positif, tout en assurant qu’au cours de son évolution le solide immergé ni ne touche la partie imperméable du bord ni ne sort par la partie contrôlée du bord. La méthode de preuve utilise une reformulation de la dynamique du solide immergé en une équation différentielle de type géodésique pour la métrique donnée par la masse ajoutée et avec des termes forces dues au contrôle et à la circulation de la vitesse fluide autour du solide. Grâce à des contrôles impulsifs bien choisis on peut guider approximativement la trajectoire du solide le long de bouts de géodésiques libres et le résultat de contrôlabilité exacte en découle par un argument de degré topologique.

LIMDJeudi 16 mars 2017 à 10h Lionel Nguyen Van Thé (Aix-Marseille Université),
TBA

Résumé : (Masquer les résumés)
TBA

LaboJeudi 16 mars 2017 à 14h Patrick Gérard (Univ. Paris-Sud, LMO),
à venir